Bienvenue visiteur, pour poster sur ce forum vous devez vous enregistrer.
Flux RSS MembresRecherche
Pages : 1
The Liberator (Série Netflix)
The Liberator (Série Netflix) posté le [12/11/2020] à 09:09

The Liberator est une nouvelle mini-série Netflix à la touche graphique originale qui retrace les combats menés par le capitaine Felix Sparks et le 157ème régiment d'infanterie d'Oklahoma lors de la Seconde Guerre mondiale depuis Anzio jusqu'à la libération du camp de Dachau, régiment composé à majorité de cow-boys texans, d'amérindiens et de mexicano-américains.


https://www.youtube.com/watch?v=Cn0PAUYolUA&feature=emb_title



« L’objet de la guerre n’est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d’en face meure pour le sien. » Général Patton

The Liberator (Série Netflix) posté le [12/11/2020] à 09:48

J'ai vu l'annonce sur Netflix… Je vais regarder ça, j'aime ce style graphique.


☠☠☠Heroes of Belgium ☠☠☠

The Liberator (Série Netflix) posté le [12/11/2020] à 16:05

Coup de cœur. 😀


J. 😎


The Liberator (Série Netflix) posté le [12/11/2020] à 16:24

J'ai hâte de découvrir


Jamais un type n’a gagné une guerre en mourant pour sa patrie. On gagne en s’arrangeant pour que ce soit le type d’en face qui meure pour sa patrie. George Smith Patton

The Liberator (Série Netflix) posté le [15/11/2020] à 00:26

je viens de finir les 4 épisodes d'un coup. Le style graphique est déroutant au début mais les adeptes d'HON adoreront. Passé ce parti pris, j'ai eu l'impression de voir une sorte de remake de band of brothers. En tous cas les scènes d'action sont prenantes, l'histoire de la 157 IR est également captivante avec un épisode dans les Vosges bien peu abordée au cinéma. Le côté humain est super profond avec l'apparition de certains personnages historiques (la scène finale m'a arraché une larme mais je ne spoile pas 😀 ). A voir!


https://www.facebook.com/PitfAngriff/

The Liberator (Série Netflix) posté le [15/11/2020] à 15:05

Idem pour moi. Les 4 épisodes d'un trait.

J'ai vraiment apprécié les voix des acteurs, leurs façons de jouer leurs rôles, l'histoire (le scénario) mais un grand dommage pour l'aspect BD…

En mode vrai film se serait pour moi un 9/10.


The Liberator (Série Netflix) posté le [15/11/2020] à 21:12

Pour le côté BD : à mon humble avis, vu les coûts de production réduits, il était plus facile de passer par cette méthode afin de faciliter le travail de l'accessoiriste.


https://www.facebook.com/PitfAngriff/

The Liberator (Série Netflix) posté le [16/11/2020] à 12:44

J'ai vu tous les épisodes aussi et j'aimais bien.


Aucun souci pour moi avec le rendu graphique, en plus, je trouvais ça chouette et différent.


☠☠☠Heroes of Belgium ☠☠☠

The Liberator (Série Netflix) posté le [16/11/2020] à 16:44

Va falloir que je me trouve du temps pour le voir. La je me suis fait "frères de sang" sur la guerre de Corée


Jamais un type n’a gagné une guerre en mourant pour sa patrie. On gagne en s’arrangeant pour que ce soit le type d’en face qui meure pour sa patrie. George Smith Patton

The Liberator (Série Netflix) posté le [30/11/2020] à 12:55

Je viens de finir de regarder la série. Je la trouve aussi bouleversante que band of brother. Le dernier épisode m'a vraiment secouée, notamment la libération du camp de Dachau. Un mélange de tristesse, de dégoût, de colère et même de haine. Je pense que si j'avais été parmi les soldats américains ce jour là, j'aurais agit de même. Je me pense pas, j'en suis sûr. Mon grand père a été déporté. Étant à la sncf, il a été affecté à n Kommando de pose de rail. Il a ainsi transité par les camps de Dora, Dachau, Auchwitz et Bergen Belsen ou il fut libéré le 15 avril. C'est pour ça que quand j'ai vu la scène de l'exécution, je l'ai trouvée normale et j'espérai la voir aboutir.


Jamais un type n’a gagné une guerre en mourant pour sa patrie. On gagne en s’arrangeant pour que ce soit le type d’en face qui meure pour sa patrie. George Smith Patton

The Liberator (Série Netflix) posté le [01/12/2020] à 21:13

Citation de thia74 Le [30/11/2020] à 12:55

Je viens de finir de regarder la série. Je la trouve aussi bouleversante que band of brother. Le dernier épisode m'a vraiment secouée, notamment la libération du camp de Dachau. Un mélange de tristesse, de dégoût, de colère et même de haine. Je pense que si j'avais été parmi les soldats américains ce jour là, j'aurais agit de même. Je me pense pas, j'en suis sûr. Mon grand père a été déporté. Étant à la sncf, il a été affecté à n Kommando de pose de rail. Il a ainsi transité par les camps de Dora, Dachau, Auchwitz et Bergen Belsen ou il fut libéré le 15 avril. C'est pour ça que quand j'ai vu la scène de l'exécution, je l'ai trouvée normale et j'espérai la voir aboutir.


J'ai trouvé la série Netflix excellente vu que ça me touche au même titre que thia74, mes deux grands pères sont morts dans les camps, l'un français prisonnier chez les allemands et l'autre allemand prisonnier chez les américains…l'Histoire est dure.

RIP à tous nos héros.


« No plan survives contact with the enemy » E.Rommel

The Liberator (Série Netflix) posté le [01/12/2020] à 23:52

Ce fut d'un trait pour moi aussi !

Mon père est né en 1940 à Paris du mariage d'un italien (mon grand-père donc) et d'une allemande (ma grand-mère donc). Elle n'a jamais trop parlé de cette époque, si ce n'est que pour ses collègues d'usine, elle était "la boche" qui était mal acceptée dans les abris anti-bombe.

Son frère, lui, a été enrôlé (ou volontaire je ne sais pas) dans la Wermacht et parachuté au Monte Cassino où il fût blessé (éclat d'obus dans l'épaule, soigné par un chirurgien italien).

Je l'ai connu, c'était un énième grand-père, jardinier exceptionnel et toujours bon vivant…sûrement en façade…

Pris dans la boisson à cause de l'enfer vécu, il a fini par se pendre des années plus tard.


Ironie du sort, ma mère est née à Gourbesville, dans la Manche en 1943, à deux pas de Sainte-Mère-Église.

Elle n'avait pas un an quand les Alliés ont débarqué. Sa mère (mon autre grand-mère donc) a tenu quelques pages d'un cahier relatant le débarquement, le bruit, les blessés, les morts retrouvés au petit matin…

Bref, c'est une période qui m'habite…

J'habite d'ailleurs à 25km d'Omaha Beach, une trentaine de STE, 35 km de Utah Beach et je navigue souvent dans les musées, sur les plages, dans le marais…, les cimetières aussi…

En 2019, un ami qui organisait les festivités de Sainte-Mère, m'a proposé d'être régisseur plateau sur la scène principale où les vétérans ont été reçus.

C'est bizarre de se trouver à 2 mètres des "gars qui ont débarqués".

Au delà de tout, ça génère une émotion spéciale, car les questions fusent… sur leurs motivations, le courage qu'ils ont eu…

Ça travaille les tripes !!!

Bon j'arrête là.

Si certains veulent passer faire un tour sur les lieux de ces moments particuliers, contactez-moi, ma carrière de musicien pro (notamment au sein de "Mes souliers sont Rouges) m'a permis de faire des tas de rencontres et de connaitre un tas de gens qui proposent hébergements, visites, etc… dans la région.


Manu – Possède la Totale HoN et commence à comprendre…!

The Liberator (Série Netflix) posté le [02/12/2020] à 12:07

Un ancien de"mes Souliers sont rouges" !

Pour l'invite , faudra qu'on la note dans nos carnets .

Depuis quelques temps , des photos des exécutions des gardiens des camps circulent, juste une réaction qu'on pouvait attendre de combattants face à des bourreaux .


The Liberator (Série Netflix) posté le [03/12/2020] à 08:21

Je note. La bande annonce me titille 🙂


Pages : 1